Irrésistible

Auteur : Fabrice-Roger Lacan
Metteur en scène : Natacha Garange

Avec :

Mélody Banquet
Nicolas Breuil

C’est autour d’ « Irrésistible » que la comédienne, Mélody Banquet, et moi nous sommes rencontrées lors d’un stage sur l’art du jeu de l’acteur. Nous sommes tombées en admiration devant ce texte qui traite d’un sujet familier et qui devient pourtant si singulier sous la plume de Fabrice Roger-Lacan.

ELLE travaille dans une maison d’édition, LUI est avocat. LUI doit défendre un mexicain cannibale qui a mangé sa femme, ELLE va publier le prochain roman de l’auteur qui lui a inspiré sa vocation. Mais d’abord, ce soir, ils doivent aller au théâtre. Lorsqu’ELLE rentre de son rendez-vous avec « le grand homme », elle est pimpante.

C’est en proie à sa paranoïa et conduit par son désir d’absolu, y compris dans son couple, que LUI l’accueille. S’engage alors un jeu rhétorique mené par deux experts des mots qui se transforme petit à petit en un affrontement dangereux dont ni l’un ni l’autre ne sortira indemne. Mais toujours avec intelligence, humour et légèreté. On se rend compte au fil de la pièce que le rire ajoute à la cruauté et en devient l’un des éléments fondateurs.
Ce qui semble être au premier acte un appartement bobo d’un jeune couple dynamique va se transformer au fil de la pièce en un espace inhabituel, inquiétant, puis dangereux. ELLE change le décor subtilement, pièce par pièce, modifiant ainsi la projection de l’espace mental de celui qu’on croyait être le bourreau. C’est un jeu pervers auquel on ne joue que si on est deux, et deux complices. ELLE ne quitte pas le plateau, même si parfois LUI ne la voit pas. La scénographie, axée autour du masque africain et du miroir donne à cette joute tout son sens. On comprend alors la perversion de ce couple qui prend du plaisir dans la manipulation et dans la folie. Dans ce théâtre performatif, la frontière entre le réel et l’imaginaire s’amenuise… Valmont, Merteuil et Virginia Woolf ne sont finalement pas bien loin….

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s